Qui est Sarah Roussel ?

Graphiste Licorne

Depuis peu, le #graphistelicorne a fait son apparition dans le langage commun.
En effet, forcée de constater que mon imaginaire déborde parfois (voir souvent) sur le réel
c’est donc tout naturellement qu’en décembre 2016, je suscite l’étonnement des professionnels
par une opération à l’image de ma personne : surréaliste !

Tombée dedans quand elle était enfant

Tandis que les autres enfants aux joues roses gambadaient dans la prairie, j’observais avec
curiosité l’immense bibliothèque du grenier, débordante de livres pour enfants,
d’illustrateurs et de romans fantastiques que je ne devais pas lire (…voir le chapitre plus bas)
En effet, la gérante des lieux, heureuse propriétaire d’une petite entreprise d’Edition, avait
transformé les murs blancs en Pays Imaginaire et les moindres recoins étaient comblés
par du papier imprimé sans compter les objets volants non identifiés réalisés par
un ingénieur loufoque dont le faciès et l’univers seraient comparables à Georges Méliès.
Sans nul doute que cette abondance graphique ait contribuée à mon devenir.

Un univers particulier

Il est possible que la gargouille ornant la cheminée n’y soit pas inconnue.
Peut-être ma passion immodérée pour les histoires comtées par ma mère chaque été,
qui n’étaient pas moins que les romans de Stephen King. Ou mon intérêt peu commun
pour la filmographie de Tim Burton… n’y soient pas étrangers.
Paradoxalement, j’ai dû visionner des centaines de fois, des films comme Dumbo
ou Alice aux Pays des Merveilles. Imaginez quand mon réalisateur préféré s’est attelé à l’un d’eux !
Vous l’aurez compris j’ai grandi dans un univers aussi sombre que pétillant,
un mélange subtil d’acidité et de sucré.


La graphiste à l’école

Heureuse détentrice d’un certificat d’étude supérieur en Communication Visuelle,
j’ai fait ma prépa à l’Académie Julian (Penninghen) puis mes armes à l’Académie Charpentier.
Pourquoi ce choix ? Car lorsque j’ai passé la porte de ces deux écoles, j’ai cru être entrée
dans l’atelier magique du Père-Noël…

Question de choix

Artisan et fière de l’être, lorsque le dilemme s’est posé en ouvrant mon entreprise, je me suis positionnée
en tant que tel. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Essonne regorge d’exceptionnels talents…
Que d’apprentissages et de merveilleuses rencontres !
Sans ce choix, je ne serai jamais devenue la graphiste d’aujourd’hui.

Engagée

Envers vous pour commencer, par des valeurs fortes, une intégrité
et une transparence de tous les instants.
Dans les causes qui me tiennent à cœur comme mon tutorat emploi à la Mairie de Fleury Mérogis
ou nouvellement l’association 100 000 entrepreneurs.

Savoir-être

Vous l’avez lu plus tôt, mes valeurs sont fortes, mais pas que.
D’une grande adaptabilité, je mets entre parenthèse mes intérêts graphiques
au profit des vôtres ceci afin d’obtenir un projet qui vous ressemble.
À l’écoute, je prends en compte vos attentes et vous transmets les tenants et aboutissants, en amont,
afin de se prémunir de toutes mauvaises surprises.

Apprendre encore et toujours

Régulièrement en formation, une soif d’apprentissage intarissable habite ma vie.
Aussi, j’en profite pour transmettre mes acquis au profit du monde qui m’entoure,
et m’en servir dans ma vie professionnelle riche en rebondissements.

Etat d’esprit : dérangé !

Mon travail consiste à me glisser un instant dans votre imaginaire,
votre peau et celle de vos interlocuteurs. Aussi, vous remarquerez une personnalité
marquée par l’originalité, l’enthousiasme et la spontanéité !
Je l’espère pour votre plus grand plaisir.

Inspiration

Le monde entier est un recueil fantasmagorique. La moindre création peut inspirer
bien des merveilles. De la dernière pub Oréo, en passant par Maupassant,
un œil jeté sur le travail d’Antoine & Manuel, écoutant du Stromaé en dévorant
une glace géante sur les bords d’une mer démontée, vous vous dites que cette phrase
ne peut pas se terminer et vous avez raison, Nourrir son imagination n’a pas de fin…

Aujourd’hui, derrière la graphiste ?

Mon ombre sans nul doute ! C’est indissociable, je suis une création graphique
et visuellement je me distingue. Si je ne suis pas en train de gribouiller sur une feuille de papier,
c’est dans mes neurones que cela se passe.
Je suis dans ma vie professionnelle comme à la vie personnelle.
Peut-être plus modérée et encore que…

Me retrouver :

Si vous souhaitez aimer – Si c’est un Cv que vous cherchez – Si c’est le verbe qui vous intéresse
Si vous êtes curieux de mes excentricités
Vous pouvez aussi, me contacter !

 

label-100000entrepreneurs